top of page
Rechercher

Méditation et neuroplasticité

"On peut entraîner certaines région de notre cerveau comme on fait des exercices pour développer sa musculature, assure Antoine Lutz. La pratique régulière de la méditation a ainsi un effet physiologique sur le cerveau : cela se traduit par l’activation de certaines zones qui commandent notre attention, nos émotions, notre présence au monde et aux autres."



25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

La méditation à l'école: le CSEN dit enfin OUI !!

Dans cette note du CSEN (Conseil Scientifique de l'Education Nationale), vous pourrez lire que celui-ci "ne voit pas de raison impérieuse d’interdire la pleine conscience et d’autres pratiques de bie

Comments


bottom of page